Mis en avant

Premier article de blog

Il s’agit de votre tout premier article Cliquez sur le lien Modifier pour le modifier ou le supprimer ou commencez un nouvel article. Si vous le souhaitez, utilisez cet article pour indiquer aux lecteurs pourquoi vous avez commencé ce blog et ce que vous envisagez d’en faire.

article

Maradi : Formation des journalistes de la presse écrite et de la presse en ligne sur la promotion du dialogue politique et le journalisme sensible aux conflits en période électorale

Maradi : Formation des journalistes de la presse écrite et de la presse en ligne sur la promotion du dialogue politique et le journalisme sensible aux conflits en période électorale

Le Programme d’Appui à la Gouvernance Démocratique (# PAGOD), appuie la Maison de la Presse du Niger pour l’organisation d’un atelier de formation des journalistes de la presse écrite et de celle en ligne sur le « dialogue politique et le journalisme sensible aux conflits en période électorale » au Centre régional Godiya de Maradi. Cet atelier, qui durera du 6 au 7 Octobre 2020, a regroupé au total 34 participants venus des huit (8) régions du pays, particulièrement des femmes et des jeunes. Cette formation s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des médias comme vecteur de stabilité et de paix dans un contexte électoral. En effet, Il s’agit d’outiller les journalistes sur les thématiques liées au dialogue politique, à la prévention et à la résolution des conflits dans le traitement de l’information en période électorale.
À travers cette formation, quatre(4) objectifs sont visés à savoir :
o Renforcer les capacités des journalistes dans la promotion du dialogue politique ;
o Renforcer les capacités des journalistes et des médias sur le journalisme sensible aux conflits en période électorale;
Renforcer les capacités des journalistes pour être sensibles au genre et à l’inclusivité par la prise en compte des besoins spécifiques des femmes et des jeunes dans le traitement de l’information (presse parlée, écrite ou en ligne) liée aux questions d’ordre politique, au dialogue politique et à la paix.
o Former les journalistes au respect de l’éthique et de la déontologie dans le traitement et la diffusion de l’information ;
Notons que le PAGOD est financé par la Coopération suisse au Niger.

Maradi : Formation des journalistes de la presse écrite et de la presse en ligne sur la promotion du dialogue politique et le journalisme sensible aux conflits en période électorale

Le Programme d’Appui à la Gouvernance Démocratique (# PAGOD), appuie la Maison de la Presse du Niger pour l’organisation d’un atelier de formation des journalistes de la presse écrite et de celle en ligne sur le « dialogue politique et le journalisme sensible aux conflits en période électorale » au Centre régional Godiya de Maradi. Cet atelier, qui durera du 6 au 7 Octobre 2020, a regroupé au total 34 participants venus des huit (8) régions du pays, particulièrement des femmes et des jeunes. Cette formation s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des médias comme vecteur de stabilité et de paix dans un contexte électoral. En effet, Il s’agit d’outiller les journalistes sur les thématiques liées au dialogue politique, à la prévention et à la résolution des conflits dans le traitement de l’information en période électorale.
À travers cette formation, quatre(4) objectifs sont visés à savoir :
o Renforcer les capacités des journalistes dans la promotion du dialogue politique ;
o Renforcer les capacités des journalistes et des médias sur le journalisme sensible aux conflits en période électorale;
Renforcer les capacités des journalistes pour être sensibles au genre et à l’inclusivité par la prise en compte des besoins spécifiques des femmes et des jeunes dans le traitement de l’information (presse parlée, écrite ou en ligne) liée aux questions d’ordre politique, au dialogue politique et à la paix.
o Former les journalistes au respect de l’éthique et de la déontologie dans le traitement et la diffusion de l’information ;
Notons que le PAGOD est financé par la Coopération suisse au Niger.

#Programme_Elections_2021

#Candidature_Elections_2020_2021

@Blogueurs227

Formation sur les conditions d’éligibilité des candidats_circonscriptions électorales au Niger Une formation de constitution et gestion des dossiers de candidature aux élections 2020-2021 organisé par le Programme d’Appui à la Gouvernance Démocratique (PAGOD) à Maradi Les cadres de gouvernorat et et les représentants des préfectures en charge des dossiers de candidature ont pris part à cette assise

Bachir Souley

Bibliographie

Bachir Souley, né le 28 août 1990 à Magaria dans la région de Zinder est un jeune entrepreneur nigérien.

Il est Comptable-Auditeur de formation. 

Il parle la langue Haussa, Djerma, peul, Anglais et Français.

Bachir Souley a successivement fréquenté, d’octobre 2003 à juin 2007 le Collège d’Enseignement Général (CEG1) de Magaria, Complexe Scolaire Privé Kitari en 2008 (BEPC 2008), le Lycée Daura Magaria de décembre 2008 à Juillet 2012 (Bac Série D), Bachir Souley prît son inscription à la faculté de sciences et techniques de l’Université Abdou Moumouni, après 1 ans d’études, il quitta l’université suite à une difficulté lié à un enseignant chercheur et a pris son inscription dans une école professionnelle dénommé IAT ( Institut Africain de Technologie).

Il a étudié la Comptabilité-Gestion des Entreprises de 2014 à 2016,  ensuite le master en Comptabilité Contrôle Audit en 2018.

Suite à sa patience, son ouverture et sa sympathie Bachir été sélectionné par l’administration de IAT pour devenir stagiaire au sein même du groupe IAT en octobre 2015, après quelques mois de Stage, il a été engagé en tant que Comptable du CSP Algoza, une école du groupe IAT ; après deux ans d’expérience le fondateur du groupe l’a gradé en tant que Comptable de IAT.

Activité syndicale
Bachir Souley était SG de Structure des Vacances du Département de Magaria (SVDM) en 2014
Retenons également qu’il est SG adjoint de YSP(Youth and Students for Peace Niger) où il a été nommé ‘ambassadeur de Paix’ lors du sommet de Fédération Universelle de la Paix  »une fédération coréenne de la Paix » tenue au Niger
Il est actuellement Secrétaire Général de l’Association des Blogueurs du Niger (ABN) .

Colonie de vacances

Les frontières seront ouvertes bientôt et les activités vont reprendre normalement partout dans le monde.

Les colonies de vacances se préparent, notre agence de voyages et tourisme ayant déjà pris des mesures, se prépare pour les axes Niamey-Dubaï-Niamey, Niamey-Accra-Niamey et Niamey-Lomé-Niamey. Toutes les dispositions seront prises face au covid19, et nous avons déjà pris des meilleurs encadreurs pour vos merveilleux séjours divertissant et embellissant. Ayez confiance, venez découvrir nos services, nous serons au delà de vos rêves… Pour toute information veuillez nous contacter sur : fulanivoyage@yahoo.com ou au téléphone sur: +227 94219349/97392652/91724113

Hottungo Niger

Hottungo, une fete des  éleveurs tenue à Birni’n Gaouré dans la région de Dosso au Niger. 
Une fête qui fait la promotion et le maintien des liens culturels entre les communautés sédentaires et les nomades. C’est le cadre de concertation Kawtal Waafakey et les organisations d’éleveurs de la localité qui ont organisé l’évènement. Le thème de cette deuxième édition est ‘’Education, formation emploi pour la sécurité et le développement’’.

Le Hottungo de Birni’n Gaouré est en passe de devenir l’une des grandes manifestations culturelles annuelles qui offre une occasion exceptionnelle de retrouvailles, d’échanges, de brassage socioculturels. 
Des prestations des artistes, des hommages aux éleveurs, des expositions de créations d’œuvres d’art, de décoration intérieure des maisons. Des visites autour des tentes, de défilé faggo et de défilé des animaux, notamment des vaches avec le langage mimique entre les bergers et les vaches ont vu le jour. Les spectateurs ont suivi avec enthousiasme ces animations, une façon de magnifier cette culture dans toute sa diversité.

Niger en deuil

Le bilan est monté à « au moins 71 morts » dans l’attaque d’un camp militaire au Niger, à Inates, près du Mali. Ce bilan est le plus lourd subi par l’armée nigérienne depuis le début des attaques jihadistes dans le pays, en 2015.

« Les terroristes ont pilonné le camp à l aide d’obus et de mortiers. Les explosions des munitions et de carburant sont surtout à l’origine de ce bilan très lourd », a indiqué à l’AFP une source sécuritaire nigérienne mercredi 11 décembre.

Paix aux disparus

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer